Un bon positionnement sur vélo

Un bon positionnement sur vélo est essentiel pour améliorer l’efficacité du pédalage, favoriser un meilleur aérodynamisme, et éviter les douleurs ou les blessures qui peuvent survenir après de longues heures passées sur le vélo. Ce positionnement doit tenir compte de la géométrie du vélo, de la morphologie du cycliste, du sport pratiqué (course sur route, contre-la-montre, triathlon…), sans oublier les capacités musculaires du cycliste (force et flexibilité des muscles impliqués dans le pédalage). Parallèlement, une bonne technique de pédalage est fondamentale pour augmenter le rendement énergétique et assurer une biomécanique de mouvement efficace et sécuritaire pour les articulations.

  • L’efficacité du pédalage est en quelque sorte le rendement énergétique entre l’énergie dépensée et celle qui permet d’avancer. On veut que chaque coup de pédale se traduise par le développement d’une puissance la plus élevée possible.
  • L’aérodynamisme est un facteur important pour minimiser la force de résistance de l’air. Pour les contre-la-montre et les triathlons, les positions sur le vélo sont plus agressives, mais elles doivent satisfaire les règles de l’UCI.
  • Les blessures associées à un mauvais positionnement sont fréquentes (genoux, bas du dos, cou…). Une selle trop haute, trop basse, des cales mal ajustées, un guidon trop bas ou trop éloigné sont autant de facteurs qu’il faut considérer.
  • Au-delà des réglages du vélo, il est important de s’assurer que le cycliste a les capacités musculaires et la flexibilité lui permettant de pédaler dans la position recherchée. La position pour un contre-la-montre ou un triathlon courte distance est bénéfique pour la vitesse, mais amène des contraintes importantes sur les genoux et nécessite une flexibilité pour les muscles du dos. Il faut parfois trouver un compromis pour optimiser le ratio confort / efficacité.

Tout cycliste, du débutant à l’expert, peut bénéficier d’un positionnement. Trop souvent, les positionnements sont effectués en se basant sur des chiffres, mais les particularités du cycliste sont rarement pris en compte. Cela peut convenir aux cyclistes récréatifs, mais beaucoup moins à ceux roulent quelques milliers de kilomètres par année. Nos positionnements sont effectués avec l’œil critique du kinésiologue. Nous portons une attention particulière au cycliste, à ses capacités physiques et à sa technique de pédalage, pour tirer le meilleur de la machine et du corps humain!

Nos positionnements incluent :

  • Analyse du cycliste
    • Profil (expérience, objectifs de saison…)
    • Historique de blessures
    • Analyse biomécanique (posture, flexibilité, courbes de la colonne vertébrale, position du genou, évaluation du pied et de la cheville,…)
  • Positionnement
    • Ajustement de la hauteur et du recul de la selle
    • Validation du type de pédales et ajustement de la position des cales (si nécessaire)
    • Validation de la hauteur et de la largeur du guidon, et de la longueur de potence
  • Analyse et optimisation de la technique de pédalage (à l’aide de la vidéo)